snudi.fo85@gmail.com

|couper{150}|attribut_html)" />

Syndicat Force Ouvrière des Instituteurs et Professeurs des Écoles de la Vendée
SNUDI-FO85 - 16 bd Louis Blanc - BP 399 - 85010 LA Roche-sur-Yon Cedex
TEL : 02.51.36.03.27 - FAX  : 09 56 09 72 96 - snudi.fo85@gmail.com


Déclaration au CCFP du 31 mars 2014
Publié; le 4 avril 2014 | snudi FO 85

Monsieur le Président,

Fidèle à sa tradition d’indépendance, Force Ouvrière n’a pas donné de
consigne de vote pour les récentes élections.

Force est de constater que les résultats traduisent un fort mécontentement de
la politique d’austérité menée par le gouvernement.

S’agissant de la Fonction Publique et de ses agents, nous considérons qu’il y
a dans ces résultats un rejet de la politique de blocage salariale et des
réformes destructrices du service public.

Pour FORCE OUVRIERE, croire à l’action publique et à la fonction publique,
c’est assurer d’une part les conditions d’accès, d’égalité et de neutralité du
service public et d’autre part cesser la rivalité privé/public ainsi que la
désinformation permanente du fonctionnaire privilégié.

C’est pourquoi votre gouvernement doit avoir :
- soit le courage politique d’annoncer et d’assumer que la rémunération
des fonctionnaires baissent (IB TGI (indice brut - traitement grille indiciaire)
– 0,34 % en net), que les conditions de travail se dégradent par les
suppressions de postes et redéploiement, que le chantier parcours
professionnels, carrières et rémunérations n’est qu’une réforme RH
sans ambition,
- soit avoir le courage de changer de politique, d’arrêter l’austérité et de
renoncer au pacte de responsabilité.

Quand tous les indicateurs démontrent que le cap choisi n’est pas le bon, il
faut savoir changer.

Même l’ancien ministre Anicet le Pors, dans une récente interview,
reconnaissait que le projet de loi déontologie était une absurdité. Les
fonctionnaires ne portent-ils pas déjà des valeurs d’égalité de neutralité et de
laïcité ?

La réponse est évidemment et heureusement oui.

Enfin concernant ce CCFP, le projet de circulaire concernant le contrôle des
arrêts maladie est du même ordre que le projet de loi déontologie.

Il sous-entend que les fonctionnaires prendraient des arrêts maladie sans
contrôle de la hiérarchie, sans vérification lors d’arrêts répétés. Une fois de
plus, pour satisfaire les critiques sur la suppression du jour de carence, on
stigmatise les fonctionnaires avec ce décret.

Comme nous l’avons dit le 18 mars dernier avec la CGT, la FSU et
Solidaires, la politique d’austérité doit cesser.

F.O. revendique :

- l’augmentation immédiate de 8 % de la valeur du point d’indice,
- l’attribution de 50 points d’indice pour tous,
- l’arrêt immédiat des destructions d’emplois,
- une réforme ambitieuse de la grille indiciaire,
- l’arrêt immédiat de la MAP.

Vous avez le choix d’entendre et de répondre aux attentes des fonctionnaires
et agents publics.

Ainsi, au-delà de prôner simplement le dialogue social, vous auriez enfin la
possibilité de le traduire dans les faits.

La paix sociale est à ce prix.


Fait à PARIS, le 31 mars 2014

cale




SPIP 3.2.5 [24404] habillé par le Snudi Fo