snudi.fo85@gmail.com

|couper{150}|attribut_html)" />

Syndicat Force Ouvrière des Instituteurs et Professeurs des Écoles de la Vendée
SNUDI-FO85 - 16 bd Louis Blanc - BP 399 - 85010 LA Roche-sur-Yon Cedex
TEL : 02.51.36.03.27 - FAX  : 09 56 09 72 96 - snudi.fo85@gmail.com


Nouveau corps des PsyEN
Publié; le 16 septembre 2017 | snudi FO 85

Psychologues de l’Education nationale

1607 heures de travail par an sur 37 semaines ou 39 semaines,

Les vacances scolaires remises en cause : inacceptable !

Lors du comité technique ministériel du 22 mars 2017, trois nouveaux décrets et un nouvel arrêté relatifs à la rémunération et au temps de travail des psychologues de l’Education nationale ont été soumis au vote.

Après le Comité Technique Ministériel du 22 mars, qu’en est-il ?

- Le temps de travail annuel de 1607 heures est instauré pour tous les psychologues de l’Education nationale
- Les PsyEN de la spécialité « éducation, développement et apprentissages » (1er degré) « peuvent » travailler 1 semaine durant les congés (le projet initial prévoyait 3 semaines).
- Les PsyEN de la spécialité « éducation, développement et conseil en orientation » (2nd degré), « peuvent » travailler 3 semaines maximum durant les congés.
- Il est confirmé que les psychologues de l’Education nationale du 2nd degré percevront 1200€ d’indemnité en moins par rapport à ceux du 1er degré : les PsyEN du 2nd degré percevront une indemnité de fonctions annuelle de 844,19€ tandis que cette indemnité sera de 2044,19€ dans le 1 er degré.
- Le ministère attribue finalement aux PsyEN une indemnité annuelle pour le tutorat des PsyEN stagiaires de 1250 € alors que les projets de textes parus avant le CTM ne prévoyaient que 700€

Toutes les raisons pour lesquelles FO s’est opposé à la création du nouveau corps des PsyEN sont confirmées : remises en cause statutaires, explosion du temps de travail et inégalité de traitement !

Un temps de travail annualisé à 1607 heures sur 37 semaines pour les PE psychologues du 1er degré

Les PE psychologues du premier degré perdent leurs obligations réglementaires de service (ORS) de 24 heures hebdomadaires pour passer à 1607 heures annuelles. Cet allongement du temps de travail se traduit notamment par une semaine (pour commencer ?) de permanences durant les vacances.

En intégrant le corps des PsyEN, les actuels conseillers d’orientation psychologues se voient confirmer un temps de travail de 1607 h annuelles, dont trois semaines maximum durant les congés.

Le nouveau corps des PsyEN aboutit donc à une augmentation considérable du temps de travail, notamment pour les PsyEN du 1er degré. Pour la FNEC FP-FO, les 1607 heures de travail annuelles qui conduisent à remettre en cause les congés scolaires sont inacceptables ! Et ce n’est pas la possibilité, demandée par certaines organisations, de fractionner cette semaine qui fait disparaître le problème.

Aujourd’hui, 1 semaine de congés en moins et demain 3, 4… ? Aujourd’hui ce sont les PsyEN qui sont concernés… et demain, à qui le tour ?

Dans le 1er degré, avant le 1er juin 2017 : intégration ou détachement dans le corps des psychologues de l’Education nationale ?

Avec la création du corps de psychologue de l’Education nationale, les PE actuellement sur un poste de psychologue scolaire vont devoir effectuer un choix avant le 1 er juin 2017 : intégrer le corps des PsyEN ou alors être détaché dans le corps des PsyEN, dans la spécialité « éducation,développement et apprentissages ».

Par contre, dans le 2nd degré, le corps des conseillers d’orientation psychologue étant dissous, tous les COP intègrent le nouveau corps des PsyEN.

Dans le 1 er degré, pour devenir PsyEN (par intégration ou détachement), un collègue devra absolument exercer les fonctions de psychologue scolaire au 1er septembre 2017 et être en activité. (c’est-à-dire ne pas être en disponibilité, en détachement, en congé longue durée, en congé parental de plus de 6 mois).

Un PE détenteur d’un des titres et diplômes requis qui n’occuperait pas un poste de psychologue scolaire ne pourra pas devenir PsyEN au 1er septembre 2017. S’il souhaite le devenir, que ce soit par intégration ou détachement, il doit donc absolument participer au mouvement 2017 et obtenir un poste de psychologue scolaire.

Les personnels devront choisir l’intégration ou le détachement avant le 1er juin. Si un collègue ne choisit pas, il sera alors automatiquement détaché. Un collègue nommé sur un poste de psychologue scolaire après le 1er juin aura un délai supplémentaire pour choisir l’intégration ou le détachement.

Un PE qui demande à être détaché dans le corps des PsyEN obtient un détachement valable pour 5 ans. Néanmoins, chaque année, il peut demander à être intégré. A l’issue des 5 ans, il peut soit opter pour l’intégration, soit demander à être détaché pour 5 ans supplémentaires.

Contractuels en fonction dans les CIO ou les RASED : licenciements en perspective !

La réponse ministérielle est sans ambigüité : « les contractuels en CDD qui ne satisfont pas les conditions d’accès aux concours n’ont pas vocation à être maintenus en fonction dans les CIO ou dans les RASED ! »

« Les agents contractuels en CDI qui ne satisfont pas les conditions d’accès aux concours mais souhaitent accéder au statut de psychologue de l’Éducation nationale doivent s’inscrire dans une démarche en vue de l’acquisition d’un M2 de psychologie (inscription universitaire ou VAE), puis s’inscrire aux concours correspondant à leur situation. Ils sont invités à se rapprocher des services RH des rectorats pour préciser les conditions de leur maintien dans leurs fonctions actuelles. »

voir la version PDF
cale




SPIP 3.2.5 [24404] habillé par le Snudi Fo