snudi.fo85@gmail.com

|couper{150}|attribut_html)" />

Syndicat Force Ouvrière des Instituteurs et Professeurs des Écoles de la Vendée
SNUDI-FO85 - 16 bd Louis Blanc - BP 399 - 85010 LA Roche-sur-Yon Cedex
TEL : 02.51.36.03.27 - FAX  : 09 56 09 72 96 - snudi.fo85@gmail.com


Lettre ouverte aux collègues, aux Organisations Syndicales de Vendée
Publié; le 11 décembre 2014 | snudi FO 85

Au SNUipp85,

Copie aux organisations syndicales de Vendée,

SGEN-CFDT, UNSA Éducation, Sud Éducation, CGT Éduc’action

Chers camarades,

Vous proposez que l’on s’associe à un appel à la grève le 11 décembre pour « exiger une véritable réforme de l’Éducation prioritaire ».

Vous écrivez en préambule de ce texte d’appel : « Le Ministère a décidé, avant toute ouverture de discussion, d’imposer un nombre défini de Réseau d’Education Prioritaire (REP) sur l’Académie : 19. Pas un de plus. »

Le problème posé est donc bien celui de la restriction du budget consacré à l’éducation prioritaire, et non celui de la répartition géographique des moyens.

Aujourd’hui, il s’agit pour le ministère de justifier la sortie de l’éducation prioritaire d’un certain nombre d’écoles, collèges et lycées afin de réduire les dotations qui leur étaient attribuées et de réduire le nombre de collègues touchant des indemnités.

Pour la ministre et le gouvernement, malgré les annonces quotidiennes, l’éducation prioritaire est un enjeu car elle coûte trop cher. Estimée à « 1 milliard d’euros » (Rapport d’information n°1295 enregistré à la Présidence de l’Assemblée nationale le 23 juillet 2013 p.9), il faudrait qu’elle ne coûte pas plus de 30 millions (présentation du budget de l’Education nationale 2015).
Les priorités du gouvernement sont bien celles du pacte de responsabilité.

Dans ce contexte, les rectorats et les IA organisent des réunions, des « groupes de travail » où il faudrait choisir entre Pierre, Paul ou Jacques qui sort du réseau et qui y entre !

Appeler les collègues à faire grève pour exiger, comme vous l’écrivez, que soient étudiées « au cas par cas » les situations des écoles de Vendée , reviendrait tout simplement à s’inscrire dans le cadre proposé par le ministère ! Ce serait réduire notre action à la gestion de la pénurie.

FO ne revendiquera pas une « véritable réforme de l’Éducation prioritaire » dans ce contexte car au final l’ensemble des élèves, des écoles et des collègues seraient perdants.

FO revendique

- le maintien des seuils dans les écoles concernées par ce projet de réforme, pas une seule fermeture de classe, pas un poste, pas une heure en moins, pas de redéploiement des moyens,

- le maintien des traitements et indemnités, aucune baisse de salaire pour les collègues travaillant dans ces écoles, pas de remise en cause du droit à mutation,

- l’abandon du pacte de responsabilité dont cette réforme est l’une des nombreuses conséquences.

Au niveau national, notre fédération a proposé une réunion intersyndicale pour discuter de ces revendications et d’une action le 17 décembre, jour du CTM où la nouvelle carte de l’éducation prioritaire sera présentée par la Ministre.

C’est dans ce cadre que nous souhaitons inscrire notre action. Bien entendu, nous restons ouverts à toute discussion sur la base de ces revendications.

Salutations syndicales

cale




Rechercher sur le Site
Dans la même Rubrique
Défense de l’école maternelle publique républicaine
Communiqué de presse : Mobilisé-es pour obtenir l’abandon du projet de loi Blanquer
Établissements publics des savoirs fondamentaux (EPSF) : pulvérisation des statuts d’enseignants, dont celui de PE, suppression des directeurs et des écoles
Loi Ecole de la confiance : un amendement qui programme la disparition de l’école maternelle de la République
Rythmes scolaires : passage à 4 jours
Rythmes scolaires : Projet de décret du ministre
Livret Scolaire Unique
L’école inclusive de la loi de refondation et ses conséquences concrètes dans les écoles…
Pour en finir avec l’APC, la confusion scolaire/périscolaire, les PEdT,… l’abrogation du décret instaurant les rythmes scolaires est plus que jamais à l’ordre du jour !
Rapport de la sénatrice F. Cartron sur les rythmes scolaires : toujours plus de territorialisation, toujours plus de remise en cause statutaire avec un PEdT tout puissant
Circulaire de rentrée 2016 : enfumage et obstination !
Décret sur les « nouveaux rythmes scolaires »
Rythmes scolaires : PEDT et Territorialisation
Assises de l’École : un tremplin pour la désintégration de l’École de la République et la mise en cause des enseignants.
On ne rétablira pas l’école de la République et la laïcité en poursuivant la refondation de l’école et la politique d’austérité.
Lettre ouverte aux collègues, aux Organisations Syndicales de Vendée
Refondation de l’éducation prioritaire… contre les personnels et les élèves !
Abrogation du décret Peillon/Hamon : le combat continue !
Délégation du 19 novembre
Postes et rythmes scolaires
| 1 | 2 | 3 |
SPIP 3.2.5 [24404] habillé par le Snudi Fo